#3: Courir le marathon et apprendre des langues [3]

Dans ce nouvel épisode du Podcast de LingQ en français, Lauriane de « Marathon des langues » nous parle du lien entre le sport et l’apprentissage des langues étrangères. Vous allez découvrir pourquoi courir le marathon permet de mieux apprendre des langues étrangères, la clé pour avoir des résultats en sport et en langues et Lauriane nous donne ces meilleurs conseils pour apprendre une langue rapidement…

J’attends qu’on vienne à moi.

Quand je parle espagnol, je suis totalement extraverti.

J’adore cette langue, j’ai une connexion particulière.

Donc, j’y vais en… En portugais, c’est pareil.

Et en anglais, je suis un peu plus comme le français, un peu plus introverti.

Donc, c’est vraiment…

Oui, c’est très marrant comme…

Oui, c’est vrai. Moi aussi c’est pareil, maintenant j’ai l’impression, tu vois…

Je parle aussi plusieurs langues et par exemple quand je parle russe, je suis totalement différent.

que quand je parle anglais, tu vois? Moi aussi, j’ai un peu de ton profile.

Je suis quelqu’un à la base de très introverti.

Et vraiment en fait, moi, j’aime beaucoup parler russe.

Tu sais, quand je parle russe j’ai l’impression d’être plus puissant en fait et je sais pas pourquoi.

Pour te donner une petite anecdote, une fois je en boîte de nuit

Et il y a quelqu’un qui avait un peu bu de l’alcool qui essayait un peu de embrouillé comme ça.

Et j’ai commencé à lui parler en russe, et le simple fait de lui parler russe ça l’a effrayé

et du coup, il est parti et a arrêté de m’embêter

parce que des fois, il y a des langues qui véhiculent certaines idées et certains clichés.

Ça te permet d’avoir avec une autre personne dans chaque langue… C’est vraiment intéressant.

C’est pourquoi, encore une fois, je pense qu’apprendre les langues, c’est un voyage total!

– Tout à fait! – Et alors est-ce que tu as…

Excuse moi, je te coupe.

Est-ce que tu es encore entrain d’apprendre des langues étrangères en ce moment?

Alors justement, c’est quelque chose que j’allais annoncer, c’est que cette année

Je ne vais pas remettre le couvert sur une nouvelle langue parce que, justement

C’est lié à ce que je disais tout à l’heure

au fait d’arrêter de courir, de faire plus, de prouver plus

C’est que là je vais plutôt prendre cette année comme une année d’entretien

et de maintenance si je peux dire ça

pour faire remonter certaines langues, comme par exemple l’italien

que j’ai… c’est la dernière langue que j’ai apprise.

Je vais la remonter.

J’ai mon portuguais aussi que j’aimerais bien remonter

et voilà, vraiment prendre le plaisir, plutôt de les parler, de les entretenir.

Mais là, je ne vais pas apprendre des nouvelles pour le moment.

Et est-ce que tu as une stratégie spécifique pour maintenir les langues?

Parce que des fois aussi, on n’en parle pas beaucoup.

Mais il faut les maintenir les langues

parce que malheureusement, tu le sais et on le sait tous

c’est que si tu ne pratiques pas une langue eh bien, tu l’oublies assez rapidement.

Est-ce que toi tu as une stratégie particulière pour maintenir les langues que tu connais déjà?

Oui, totalement. En fait, c’est exactement la même stratégie que j’utilise pour apprendre une langue

mais je vais l’utiliser un peu plus… de manière un peu plus souple

et moins… oui, beaucoup plus souple, c’est à dire que moi, j’ai trois leviers qui sont:

Donc, déjà la pratique orale, donc débloquer cette mâchoire.

Bon, elle est déjà débloquée quand je parle la langue pour l’entretien, mais l’utiliser…

l’utiliser ou parler avec des natifs à chaque occasion possible.

La régularité. Donc, la régularité, ça veut dire quoi?

Ça veut dire tous les jours, donc ça veut dire… ça veut dire… ça veut dire…

Enfin, c’est lié au troisième point, en fait, qui est l’immersion

Donc être tout le temps immergé dans la langue

soit via des podcasts, soit via la télévision, des séries Netflix.

Voilà, des choses qui font plaisir, surtout en phase d’entretien.

Que ça devienne naturel, en fait, tu vois?

Tous mes livres sont en anglais ou en espagnol ou en portugais

ou voilà, les langues que je veux entretenir. Oui, c’est ça! Le faire le plus souvent possible.

Pratiquer, s’immerger.

Et voilà, très simplement!

Et ce serait le conseil que tu donnerais à nos auditeurs pour apprendre une langue étrangère?

Ben oui, c’est toute la pédagogie qu’on utilise avec nos élèves: pratique, régularité, immersion.

Et quand tu appliques ça, il n’y a aucun moyen d’échouer.

C’est infaillible, je en sais pas ce que tu en penses.

mais si tu fais ça, en fait, c’est vrai pour tout.

Ce n’est pas que les langues finalement

Là, je me suis mise à la musique.

Il n’y a pas si longtemps, c’est la même chose et c’est la même pédagogie.

Et même si on me disait que j’étais nul, que la musique n’était pas faite pour moi

je me suis dis “Je sais que j’y arriverai avec cette méthode.”

Et c’est le cas maintenant.

Je fais des chansons en entier sur ma guitare, donc, Hallelujah!

Super!

Il y a vraiment une corrélation aussi encore entre la musique et les langues aussi.

Donc, ça, c’est vraiment… Tout est lié, et ce qui est bien c’est que

quand on apprend beaucoup de choses, on se rend compte qu’en fait

les méthodes d’apprentissage peuvent s’adapter à d’autres activités qui sont complétement différentes.

Et ça, c’est super intéressant.

Eh bien! Lauriane, merci pour cette interview.

C’était super intéressant.

Et quels sont tes projets? et où est ce qu’on peut te suivre?

Alors nos projets, alors!

Notre gros projet de cette année, en fait, on vient de le révéler.

C’est que le marathon des langues, c’est un tremplin pour pouvoir, en fait, impacter…

J’ai du mal à le dire parce que c’est un gros challenge aussi pour nous.

C’est qu’en fait, notre objectif, c’est de soutenir des ONG

qui ont pour but de permettre l’éducation aux femmes

qui n’ont pas accès à l’éducation, soit par pauvreté, soit par le patriarcat.

L’idée c’est de financer et à terme, de créer notre propre ONG

Donc ça, ça se sera dans une autre dimension.

Donc, ça, c’est notre gros projet.

Et où est ce qu’on peut me suivre?

Eh bien, un peu partout!

Il y a le site, le blog: Marathon des langues.

Il y a la chaîne YouTube: Marathon des langues.

Notre compte Instagram: Marathon des langues.

La page Facebook: Marathon des langues.

– Voilà! – OK. super!

Eh bien, merci pour ces quelques conseils

pour avoir partager ta passion des langues étrangères et du sport et maintenant de la musique.

Et à une prochaine alors!

Eh bien, merci beaucoup, François.

C’était un bonheur de partager tout ça avec tes auditeurs.

– À bientôt! – Salut!

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s