#3: Courir le marathon et apprendre des langues [1]

Dans ce nouvel épisode du Podcast de LingQ en français, Lauriane de « Marathon des langues » nous parle du lien entre le sport et l’apprentissage des langues étrangères. Vous allez découvrir pourquoi courir le marathon permet de mieux apprendre des langues étrangères, la clé pour avoir des résultats en sport et en langues et Lauriane nous donne ces meilleurs conseils pour apprendre une langue rapidement…

Bonjour c’est François et bienvenue dans ce nouvel épisode de LingQ en français.

Aujourd’hui, je discute avec Lauriane du marathon des langues.

Lauriane est passionnée par les langues étrangères, mais aussi par le sport et le marathon.

Depuis quelques années, elle aide les personnes à mieux apprendre des langues étrangères

et enfin, à avoir des résultats avec les langues.

Dans cet épisode, vous allez découvrir des choses passionnantes, comme par exemple:

Quel est le lien entre le marathon et les langues étrangères?

Quelle est la plus grande difficulté quand on souhaite apprendre une langue étrangère?

Ensuite, Lauriane va vous donner quelques conseils

pour enfin avoir des résultats avec les langues étrangères.

Vous pouvez retrouver ce podcast avec sa transcription directement sur LingQ.

LingQ est une plateforme qui permet d’apprendre une langue naturellement.

Vous pouvez écouter et lire des contenus passionnants de tous les niveaux

et rejoindre des milliers de personnes comme vous, qui apprennent une langue étrangère.

N’hésitez pas à liker cet épisode, à le commenter et à le partager sur YouTube,

Soundcloud ou votre application de podcast favorite.

Vous êtes prêts? Alors, c’est parti!

Salut Lauriane et merci d’avoir accepté mon invitation pour ce podcast en français de LingQ.

et je voudrais commencer par une question

qui peut paraître un peu bizarre mais, qu’est ce qui est le plus difficile?

Courir le marathon ou apprendre une langue étrangère?

Salut François, merci pour ton invitation.

C’est marrant parce que je ne me suis pas du tout préparée aux questions.

Alors du coup, ça va être totalement spontané.

Qu’est ce qui est plus difficile…

Eh bien, ça dépend.

Voilà la réponse facile.

Ça dépend totalement, en fait.

D’où tu pars? C’est quoi ton point d’origine?

Est-ce que tu pars totalement de zéro et quelles sont les croyances limitantes que tu as?

Parce que c’est ça aussi notre spécialité au sein du Marathon des langues

C’est qu’on travaille beaucoup sur tous les blocages qui empêchent d’oser.

Et moi, de mon point de vue, par rapport aux personnes que j’accompagne.

Je dirais que le plus difficile, ce serait peu être l’apprentissage des langues.

D’accord, d’accord.

Et toi, personnellement, tu as commencé par le sport ou par les langues?

Ou tu as commencé les deux en même temps?

Ah! C’est vrai que je ne m’étais jamais posé la question

mais effectivement, ça s’est débloqué en même temps

Parce qu’en fait, j’étais parti.. Pour te donner un petit peu de contexte..

L’anecdote, c’est que comme j’étais bloqué avec l’anglais à l’école, les 6/20 aux examens et tout ça

par les trucs qui font bien plaisir, comme beaucoup d’entre nous en France.

Je me suis dit que j’allais partir à l’étranger et que la langue allait se télécharger dans mon cerveau

et je me souviens que c’est une phrase que tu m’avais dit et je l’utilise tout le temps maintenant

Je me suis dit: “Je vais partir à l’étranger, je pars en Angleterre et ça va être facile.”

Sauf que ça se passe pas comme ça. Ce n’est pas aussi simple.

Et donc, c’est justement quand j’étais en Angleterre que j’étais en galère.

Je ne comprenais rien.

Je n’arrivais pas à parler, que je me suis mise à aller à la salle de sport pour…

Justement, j’étais tellement frustrée.

J’étais tellement mal que j’allais évacuer à la salle

Et oui je me rends compte que le parallèle s’est fait en même temps, tiens!

Merci pour cette question.

Je n’avais jamais pris conscience de ça.

Oui, je t’ai posé cette question parce que je pense qu’il y a vraiment un parallèle

entre le sport et les activités physiques et les langues étrangères

parce que ça demande beaucoup de mental et aussi de surpasser les blocages mentaux.

Je pense que c’est un des problèmes majeurs…

quand on apprend des langues étrangères, c’est les blocages mentaux

qu’on peut avoir peur de pratiquer, peur de faire des erreurs.

Et je pense que c’est la même chose pour le sport.

Il y’a vraiment une grosse partie de mental pour avoir du succès.

T’en penses quoi?

Je suis totalement d’accord ici.

Oui, je suis totalement d’accord. C’est exactement notre pédagogie.

où on va travailler justement sur les blocages en priorité.

Et je pense qu’en plus, quand tu fais du sport, ça va te forger une certaine discipline.

Un certain mental qui va non pas seulement t’aider avec le sport, mais qui va aussi t’ouvrir d’autres portes.

Qui va… En fait, si tu veux…

Dans le cerveau, on a des canaux neuronaux qui vont s’ouvrir pour différentes activités.

Donc, si tu te sens fort dans le sport,

parce que ça, c’est pareil, c’est, je ne sais pas, c’est biochimique?

Je ne sais pas si c’est le bon terme mais…

quand tu vas courir tu as la dopamine qui se crée, tu as le plaisir, tu as de la confiance en toi qui remonte.

et du coup, tu te sens invincible, ça te remet de l’énergie.

Et quand tu crée ça, ça te permet aussi de créer de la confiance pour d’autres choses.

Donc moi, je trouve que c’est carrément étroitement lié.

Et quand j’ai des projets, un peu challengeant, je me remets à fond dans le sport

Et je sais que par effet domino, en fait, ça va impacter dessus.

Super!

Et d’où te vient cette passion pour les langues étrangères?

Cette passion! Je pense que c’était… Alors, franchement, honnêtement, je ne sais pas pourquoi

mais j’avais une force à l’intérieur de moi qui me disait

“Il faut que tu parle plusieurs langues, il faut que tu ailles à l’étranger.”

Mais le truc, c’est que j’étais totalement nul à l’école.

Je n’y arrivais pas, je ne rentrais pas dans les cases, j’avais cette impression comme beaucoup d’entre nous.

et malgré tout, j’étais obstiné, en fait, j’avais vraiment envie de parler plusieurs langues et je me croyais nul.

Mais comme je déteste rester bloquée dans…

En fait, je n’aime pas qu’on me dise “non”; je n’aime pas qu’on me dise ce n’est pas possible

Donc, je vais tout faire pour détruire ça.

Et je pense que c’est ça qui m’a donné cette force d’aller chercher les solutions en fait

et de comment on fait pour lever ces blocages.

– Et puis, oui, voilà! – D’accord.

Et quels sont les plus grandes difficultés que tu as rencontré

toi, personnellement, dans l’apprentissage des langues étrangères?

Moi, les plus grosses difficultés, c’était…

Je pense que c’était de comprendre..

qu’une langue, ce n’était pas seulement du vocabulaire, de la grammaire et tout ça..

parce que tout ça, tout le monde vous le donne, tous les livres…

Ça, on peut les trouver facilement.

Sauf qu’il y a un autre pont qui, pour moi, n’est pas assez développé dont on n’en parle pas.

Et c’est pour ça qu’avec le marathon des langues, on met ça en avant tout le temps.

C’est toutes les croyances limitantes et les blocages qu’on peut avoir avec les langues.

C’est à dire qu’en fait, il y a une barrière à lever.

Et le faire seul, c’est extrêmement difficile parce qu’on n’en a pas forcément conscience.

Et l’idée, c’est d’aller lever le “Je ne sais pas que je ne sais pas.”

Et justement, par du coaching, on peut aller lever ça.

Donc, ça, j’ai mis beaucoup de temps à le comprendre

mais justement, en creusant les informations, en allant les chercher,

en discutant avec des personnes polyglottes. Ça, c’est un conseil!

Allez parler avec les gens qui ont déjà fait le boulot avant vous.

Ça va vous permettre justement d’aller lever tout ça et de lever ces croyances limitantes au final

parce que je pense qu’on est capable de tellement de choses

mais qu’en même temps, on est notre propre ennemie.

En se mettant des barrières, en se disant simplement avec des phrases répétitives

des ancrages qu’on a depuis l’école ou même d’avant

à se dire “Je suis nul”, “Ce n’est pas fait pour moi”, “j’arriverai jamais.”

“Les langues c’est pour les gens talentueux” ,”c’est un talent inné”, etc.

Et ça, c’est totalement faux!

C’est totalement faux et je me tue à le répéter

parce que si on n’arrête pas de se dire ça, on se ferme la porte tout seul.

Donc oui, pour moi, ça a été le plus difficile, en fait, de comprendre ça.

Mais une fois que je l’ai compris et que je l’ai levé

ça a ouvert la porte à l’apprentissage d’autres langues.

Ça t’a permis aussi d’avoir une certaine révélation.

Et c’est pourquoi, peut être aujourd’hui,

tu enseigne comment mieux apprendre des langues étrangères?

C’est exactement ça. C’était la révélation.

C’était la petite ampoule juste au dessus de la tête

ou tu te dis, mais c’est ça le truc “magique”, entre guillemets!

C’est juste en fait le truc magique.. Enfin, je n’aime appeler ça…

Parce que pour moi, il n’y a pas de solution magique.

Mais le truc qu’on ne nous dit pas, c’est simplement de revenir aux fondamentaux

C’est à dire de s’écouter en tant qu’être humain.

C’est quoi notre fonctionnement naturel?

Comment notre cerveau fonctionne? comment notre mémoire fonctionne?

et enfin, quels sont les blocages? quelles sont les croyances? etc.

Et tout simplement, tu vois, c’est cette image, tu es sur la rivière.

Soit tu pagaies dans le sens du courant, soit tu pagaies dans l’autre sens.

Et moi, j’ai l’impression qu’on a fait ça toute notre vie.

En fait, depuis l’école, c’est qu’on fait tout à l’inverse du fonctionnement naturel du cerveau humain.

Je suis assez d’accord avec toi. C’est pourquoi, je pense…

Les français sont assez mauvais avec les langues étrangères, notamment à cause du mental,

parce qu’on a un peu une culture en France du perfectionnisme.

On attend bien souvent d’être parfaits avant de pratiquer une langue.

Et c’est ce qui bloque beaucoup de personnes, enfin en France du moins, à pratiquer une langue étrangère.

Et je pense que c’est une des grandes erreurs à ne pas commettre.

Quand on essaie d’apprendre une langue étrangère. Est-ce que tu es d’accord avec ça?

Totalement. Mais oui, on essaie…

En fait, le truc en France particulièrement, comme tu l’as dit,

c’est qu’on n’a pas le droit de faire des erreurs.

Et déjà, à l’école, on nous a enseigné ça.

C’est que dès qu’on faisait une faute

C’était: “Non, ce n’est pas bien”, on soulignait en rouge du coup encore une fois..

Tu as un ancrage négatif qui se crée dans le cerveau.

Et en fait, l’objectif à chaque fois, c’était quoi?

C’était de ne pas faire d’erreur.

Et dès qu’on voyait des fautes, je me disais “oh lala je me suis encore planté.”

“J’arrive pas” etc.

Alors qu’en fait, c’était le jeu inverse qu’il fallait faire.

C’est de se dire. “Ben oui, j’ai fait cette erreur.”

“J’apprends de cette erreur.”

Et l’idée, c’est que je vais éviter de la faire par la suite.

C’est vraiment un jeu d’apprentissage.

Mais le problème, c’est qu’on a ancré ça.

Et aujourd’hui, dans nos vies, dans la société et même au travail ou dans les autres contextes

On essaie d’être parfaits.

Sauf que si tu essayes d’être parfait avant de passer par cette phase d’apprentissage qui est incompressible.

Tu ne peux pas! Tu ne peux pas réussir.

Donc on nous fait apprendre tous les fondamentaux par coeur. La grammaire, la conjugaison, etc.

En se disant je vais être parfait, j’apprends tout ça…

Comme ça quand je vais passer à l’oral, j’aurai déjà tout.

J’aurais plus qu’à tout ressortir. Sauf que non, ça ne marche pas comme ça malheureusement.

ça marche dans l’autre sens.

où c’est parce que tu vas pratiquer de manière imparfaite

que tu vas te rendre compte de ce qui va te manquer.

C’est le conseil que je donne à chaque fois qu’on me dit:

“Non, mais attends, j’apprends toute la grammaire en premier.”

Non, en fait, c’est parce que tu vas pratiquer.

Tu vas te rendre compte que tu sais parler qu’au présent

que tu vas manifester un intérêt pour aller chercher.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s