Serge et Marianne discutent de l’alcool au volant

Serge et Marianne discutent de l’alcool au volant. Serge and Marianne talk about alcohol while driving.

S.: Bonjour Marianne.

M.: Bonjour Serge.

S.: Comment vas-tu aujourd’hui?

M.: Je vais très bien.

Il y a eu un accident devant chez moi hier.

S.: C’était sanguinolent?

M.: Non mais c’est la première fois qu’on peut voir une… enfin, qu’on peut voir… c’est un… enfin, il était complètement saoul, le conducteur.

Il est arrivé à toute vitesse dans la rue qui était… qui est juste devant et puis, apparemment, il s’est penché pour rechercher quelque chose dans la voiture donc il ne regardait pas en face.

À la vitesse où il allait, il a… il est monté sur le trottoir, il a percuté une voiture.

S.: Ah, oui?

M.: Et il est monté sur le toit de la voiture.

Je veux dire, c’est que les deux roues… il a fait du deux roues.

Les deux roues sont montées sur le toit de la voiture et, ensuite, quand il est retombé sur ses quatre roues il a traversé la rue dans l’autre sens et il a failli… il était peut-être à dix, vingt centimètres d’une voiture qui est sur le parking en face.

Et puis, la voiture qui était garée sur le trottoir, donc, elle a eu le derrière de la voiture enfoncé et, en plus, sous le choc, elle a avancé et, comme de l’autre côté du trottoir il y a un petit parc, donc il y a des pylônes… c’est grillagé, la voiture a percuté une des pylônes.

Pylône cassé, le devant de la voiture… bousillé.

S.: Ça ressemble au… tu sais, au tout petit accident ridicule au départ et, à la fin, ça finit par trois cents morts, une ville détruite comme on peut le voir des fois sur Internet.

M.: Là, il n’y a rien eu.

Heureusement, parce qu’il y a une école primaire et un collège juste à côté.

Là, c’était hier donc c’était un mercredi, il n’y avait pas grand monde mais, les autres jours de la semaine, la rue, en sortie d’école, il y a plein de gosses dans la rue.

S.: Oui.

C”est terrible, ça.

M.: Il a eu de la chance, hein, quand même de…

S.: L’alcool au volant et tout ça…

M.: Ah, oui.

Il était complètement…

S.: Ah, oui.

M.: Il est sorti… bon, bien, pompiers et voitures, tout ça, qui sont arrivés.

S.: Ah, bien oui, oui.

Bien sûr.

M.: Il était complètement…

S.: Et tu sais, l’accident qu’il y a eu il n’y a pas très longtemps?

Quatre jeunes – voir cinq jeunes même, je crois – dans une voiture, ils allaient en boite.

Il y avait leurs cinq copines qui étaient dans une autre voiture.

Tu as entendu parler?

Je crois que c’était dans l’heure ou un truc comme ça.

Tu n’as pas entendu parler?

C’est assez récent.

Et, en fait, ils sont morts les cinq, là, puisque, apparemment, ils roulaient très, très vite et ils étaient dans une agglomération.

Tu sais, ils s’amusaient à se doubler sans arrêt et lui, apparemment, il a pris le… Et donc, il devait y avoir une… il font une recherche d’alcool, bien sûr, hein, même quand… s’il y a un décédé et de drogue.

Tu ne sais pas si il y a eu des…

M.: Non.

S.: … les suites de cette affaire?

Hein?

Non?

M.: Non.

S.: J’aurais bien voulu savoir si il y avait encore une histoire, tu sais, de drogue ou de cannabis ou alors d’alcool tout simplement.

Ça c’est terrible, ça.

Hein?

M.: Je ne sais pas.

S.: Ça c’est terrible.

Je me demande si on n’est pas… si ce n’est pas typique à la France, ça.

J’en ai honte d’être Français quand je vois ça.

Je ne supporte pas ce truc là.

Moi, l’alcool au volant, ça me… je ne supporte pas, quoi.

Je veux dire, ça m’arrive de, tu sais, de boire une bière, de boire du vin à table dans des repas mais…

M.: Il y a des limites.

S.: Voilà et je sais que, bon, moi, ma femme conduit donc, c’est… le problème est résolu.

Elle conduit et puis elle ne boit pas.

Pas du tout.

M.: Oui mais chaque personne connaît ses limites, hein.

C’est… tu peux boire un verre ou deux, tu sais si tu peux conduire ou pas.

S.: Oui mais, justement, c’est ça le problème.

C’est que les gens croient connaître leur limite mais, déjà, au bout de deux verres, de toute façon, tu n’as plus les mêmes réflexes.

D’ailleurs, la législation, elle, change en France puisqu’on était à 0,8 et tout ça, et, en fait, je pense qu’on va s’aligner à terme sur des pays comme la Suède, des trucs comme ça.

Eux, c’est très simple, eux c’est zéro.

Comme ça, au moins, on ne se pose pas de question à savoir : « Est-ce que je peux supporter un verre?

Deux verres?

Est-ce que je n’ai pas mangé suffisamment?

» Ce qui permet de… Voilà.

C’est zéro.

Donc, voilà.

Dès qu’il boit un verre, il sait déjà de toute façon qu’il est hors la loi.

Et je me demande s’il ne faudrait pas en arriver à ça en France parce que…

M.: Comme j’ai entendu parler des voitures qui ne pourraient plus démarrer si…

S.: Oui.

Oui, oui.

M.: Parce que tout ce qu’on entend, les campagnes publicitaires, enfin, toutes les démarches comme ça, anti-alcool, ça ne sert pas vraiment à grand-chose parce que quelqu’un qui veut vraiment boire et qui conduit, bien, il le fait.

Donc, ce système de voiture, ça serait peut-être pas mal.

Je ne sais pas si ça va se faire, mais…

S.: Bien, si… à partir du moment où il n’y a pas un système pour inhiber ce fameux système… je ne sais pas.

Si tu es avec quelqu’un… tu es avec quelqu’un, tu fais souffler l’autre personne qui est à jeun ou…

M.: Ah, oui.

Ça aussi.

Oui.

S.: Je pense qu’il y aura toujours des petits malins qui vont…

M.: Oui mais, concernant les jeunes, il y a l’alcool, il y a la drogue, mais il y a s=aussi le fait que, quand ils sont jeunes, ils sont fanfarons.

Il y a pas mal de fanfarons.

Je ne sais pas ailleurs, donc… il y en a pas mal ici.

S.: Oui.

M.: Et le coup des jeunes, là, avec leurs copines… ça aussi…

S.: Oui.

Parce que, en fait, il y a… c’est vrai, oui, il y a ce problème là mais c’est incroyable le nombre de voitures qu’on peut voir qui sont en infraction, hein, soit la vitesse, soit le franchissement de ligne blanche, enfin, ça, et qui ont un ‘A’ derrière.

Tu sais, le ‘A’ du… Et c’est fou.

C’est… Alors, bon, je sais que, en France, il y a des problèmes du genre – moi, ma fille a passé son permis il n’y a pas très longtemps, ça fait deux mois qu’elle l’a – mais c’est vraiment un investissement.

Mais c’est énorme, hein?

Et, en fait, c’est : il y a tant pour l’inscription, après il y a tant de leçons, à chaque fois ils disent : « Bon.

Allez.

Il faut reprendre des leçons supplémentaires.

» Si elle ne peut pas passer le permis à la date qui était prévue, ils reportent de deux, trois mois.

Donc, on est obligé de reprendre des leçons parce que, sinon, on perd très vite.

Et encore, nous, on a fait la conduite accompagnée donc c’est… elle avait quand même beaucoup d’expérience.

Mais, en fait, c’est des choses qui reviennent très, très, très chères et puis, pour des jeunes qui ont un emploi ou même, plus ou moins, ou qui sont étudiants, ce n’est pas évident,hein?

Et, je crois qu’il y en a de plus en plus, bien, du coup, ils ont trouvé la solution : ils roulent sans permis.

Donc, sans assurance, bien sûr.

Et puis, voilà, quoi.

Et puis… C’est vraiment un fléau.

M.: ….Très bien.

Très bien.

S.: Voilà.

Donc, bonne soirée.

Et puis…

M.: Bonne soirée, Serge.

S.: À très bientôt, donc.

M.: À très bientôt.

Au revoir.

S.: Bye, bye.

Leave a Comment

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s