Marianne & Evelyne – Painting Porcelain

Study this episode and any others from the LingQ French Podcast on LingQ! Check it out.

Evelyne shares her passion for painting china, among other things. (Evelyne nous fait partager sa passion pour la peinture sur porcelaine, parmi bien d’autres choses.)

Marianne : Aujourd’hui, je voudrais parler des passions.

Je trouve que les passions, avoir une passion pour quelque chose c’est vraiment ce qui fait avancer les gens, ce qui leur donne un but, enfin ce qui les fait vivre.

Et on peut être passionné par énormément de choses, ça dépend le goût des gens.

Donc, on peut être passionné par l’apprentissage des langues, on peut être passionner par l’histoire, l’architecture, la photographie et la peinture également…comme moi et j’ai le plaisir de connaître quelqu’un qui est passionnée également pour un autre art…qui est de …vraiment de travailler avec ses mains ce qui procure un plaisir complètement différent que juste apprendre quelque chose parce que créer vraiment c’est …créer quelque chose avec ses mains c’est comme si on fait vivre quelque chose et donc je connais Evelyne, avec qui j’ai déjà fait un autre podcast et Evelyne est également, je peux dire, une artiste.

Donc, Evelyne, bonjour.

Evelyne : Bonjour Marianne.

Marianne : Donc Evelyne, toi tu m’as parlée, tu fais de la peinture sur porcelaine.

Evelyne : Voilà, j’ai fait de la peinture sur porcelaine pendant bien deux ans à trois ans.

Deux fois par semaine, j’allais dans un club, dans une association pour apprendre la peinture sur porcelaine et j’ai fait pas mal de petites choses très très mignonnes.

Et, j’avais même…je t’avais même dit d’apporter puis j’ai complètement oubliée.

Marianne : oh, ce sera pour une autre fois.

Evelyne : Voilà.

Et, donc bon c’est…faut avoir un petit peu de patience, enfin beaucoup de patience.

Beaucoup de….comment dire…

Marianne : Connaître les…quoi ?

les couleurs, les dessins.

Evelyne : Les couleurs, oui pour pouvoir marier les couleurs sur divers dessins qu’on fait parce que bon je suis passée de fleurs, d’animaux, de paysages, bon vraiment de tout.

Marianne : Et c’est toi qui faisait les dessins sur la porcelaine ?

Evelyne : Alors bon, j’ai fait des petits dessins très mignons sur la porcelaine, à main levée comme on dit.

Mais beaucoup, je décalquais sur des livres spéciaux pour peinture sur porcelaine suivant… sur les assiettes, les bols, les tasses, suivant sur ce qu’on fait comme dessins et… petits, grands.

Alors on décalque, on reproduit le dessin avec un crayon spécial papier mais spécial porcelaine.

On sertit avec une encre comme l’encre de chine alors tout doucement, tout doucement, il faut être très très minutieuse pour…parce qu’une fois que c’est sur la porcelaine…

Marianne : On ne peut plus effacer.

Evelyne : Bien, c’est très très difficile.

Marianne : Donc, il faut être très adroite de ses mains et ne pas trembler.

Evelyne : Il faut être adroite…euh, pas tremblée, c’est sûr.

Alors, c’est pour çà il faut être très très minutieuse, très attentive à ce qu’on fait, il ne faut pas parler, faut pas rire pour faire tout çà.

Et, une fois qu’on a serti très très bien le dessin, on essuie la porcelaine avec un produit spécial pour pas qu’il y ait de traces de doigts sans effacer le serti bien sûr.

On passe au four pour une cuisson et donc, on laisse quelques heures la cuisson à…oh là je ne sais plus à combien de degrés c’est un four spécial.

Et puis après… deux, trois jours après on peut peindre la porcelaine comme on veut.

Alors on n’est pas obliger de sertir, on peut faire à main levée la peinture mais bon c’est plus délicat.

C’est pour çà qu’on serti pour essayer de ne pas dépasser et puis là après que tout est bien bien … le dessin est très très bien peint, on repasse au four pour une cuisson spéciale porcelaine.

On peut manger dans les assiettes la peinture est alimentaire donc ça sert de déco, ça sert à table.

J’ai fait des petits services de tables.

Marianne : Tu faisais ça au sein d’une association ?

Evelyne : Oui.

Marianne : Et donc ensuite vous vendiez votre travail ?

Evelyne : Ça …une fois par an ou deux fois Noel et puis en cours d’années, on faisait une exposition.

Alors on pouvait vendre à un prix un peu raisonnable quand même mais on pouvait vendre ce qu’on avait fait et pas mal de choses sont partis comme ça à la vente de particulier.

Marianne : Oui, bon maintenant, tu travailles donc tu le fais beaucoup moins.

Evelyne : Je n’en fait plus.

Marianne : Mais tu seras bientôt à la retraite.

Evelyne : Faut espérer…

Marianne : Ça t’intéresse de reprendre ?

Evelyne : Oui, ça m’intéresserait de reprendre mais il faut avoir quand même deux après-midi de libre par semaine parce qu’il faut essayer d’y aller le plus souvent possible.

Marianne : Et même en dehors d’une association ?

Toi-même, tu pourrais le faire ?

Evelyne : Je pourrais le faire à la maison mais les peintures…il faut passer par …

Marianne : Ah!

et puis il y a les fours aussi.

Evelyne : oui, il faut passer par l’association pour avoir les peintures vraiment très spéciales alimentaires …

Marianne : Oui, c’est vrai

Evelyne : …à un prix un peu plus raisonnable quand même

Marianne : …que dans le commerce.

Evelyne : Et puis il y a ce four qu’on ne peut pas…c’est très très cher.

Marianne : Oui, on ne peut pas faire ça dans un four de cuisine.

Evelyne : Je connais des personnes comme moi qui ont acheté le four.

Marianne : Oui mais ils en font peut être leur profession, donc…

Evelyne : Non.

Mais bon, ils en vendent un petit peu plus quand même.

Et puis c’est vraiment une passion, vraiment ils ne font que ça, quoi.

Alors bon, ils achètent le four qui est quand même cher et là ils peuvent faire ça à la maison sans problèmes.

Marianne : Et tu faisais aussi, tu m’as dit des encadrements ?

Evelyne : Alors, j’ai fait des encadrements de gravures, de photos.

Marianne : Ça, on aurait pu se compléter.

Moi, je fais les tableaux et toi, tu fais les encadrements.

Evelyne : Oui, c’et pareil moi j’ai une nièce qui fait…qui a le don des petites gravures alors bon, bien j’aurais pu aussi m’associer avec et puis… Oui, c’est très intéressant et puis là aussi, c’est un travail très très minutieux parce qu’au millimètre près aussi bien pour la découpe, pour les onglets, pour les…c’est vraiment très très minutieux.

Et puis c’est pareil, il faut associer les couleurs de …je ne sais plus comment cela s’appelle les…le tour des photos là…

Marianne : Tu parles de quoi, du bois ?

Evelyne : Pas le bois, le papier.

Marianne : Le passe-partout ?

Evelyne : Le passe-partout voilà, parce qu’on mettait différents passe-partout.

Marianne : Donc, tu ne faisais pas que les encadrements en bois, tu faisais également…

Evelyne : Ah!

non, non, non.

Marianne : Tu encadrais carrément un tableau avec le passe-partout et …

Evelyne : Ah, j’encadrais.

Oui, j’avais le tableau, enfin la gravure, la peinture, la photo.

J’ai fait des photos, sur une photo encadrée et suivant…

Marianne : Oui, et un passe-partout ça met en valeur le tableau.

Evelyne : Ah!

bien, oui.

Marianne : Tu peux donner aussi de la profondeur suivant comment tu le découpes.

Evelyne : C’est ce que j’allais dire.

On mettait un …oh là, je ne sais plus.

Je l’ai fait quand même pendant un an ou deux, je ne sais plus les noms.

On mettait un…c’était blanc comme matière et fallait couper en biais.

Marianne : En biseau.

Evelyne : Pour pouvoir ressortir la photo ou la laisser enfin dans le fond, si tu veux.

Marianne : Oui, c’est vrai qu’une photo tu peux soit la mettre sur…

Evelyne : Voilà!

Marianne : …ce fond ou en dessous.

Ça ne donne pas le même effet.

Evelyne : Oh!

non pas du tout.

Marianne : Et suivant comment tu découpes si c’est en droit…une coupe droite ou en biseau

Evelyne : Voilà!

Marianne : Ça donne de la profondeur.

Evelyne : Il y a beaucoup de découpe, de différentes découpes sur …aussi bien le passe-partout et après il faut recouvrir ce matériau là qu’on a blanc avec le passe-partout et alors c’est encore une découpe vraiment au millimètre près pour les coins, il ne faut pas voir de blanc, il ne faut pas voir…

Marianne : Ça, ça rejoint mon domaine.

La seule chose que je faisais…

Evelyne : C’est vrai ?

Marianne : Oui, ça j’en ai fait.

Bien, vu que j’encadre…je fais des tableaux donc je les encadre.

Donc, j’ai appris à me servir des passe-partout.

Evelyne : A te servir de ça.

Marianne : …d’utiliser les passe-partout, tous ces fonds.

La seule chose que je ne faisais pas les encadrements en bois, là je les achetais.

Evelyne : Ah!

bien, moi aussi.

Marianne : parce que je n’avais pas le matériel et puis

Evelyne : Ah!

bien, moi aussi, je les achète.

Non, puis alors comme…si la gravure est très très bien encadrée déjà avec le passe-partout bon pour mettre en valeur quand même, il faut avoir un beau cadre alors …

Marianne : Il faut marier la couleur du cadre.

Evelyne : Oui, non mais…

Marianne : La couleur du passe-partout,

Evelyne : Ah!

bien, oui.

Marianne : avec la couleur du tableau

Evelyne : Oui, oui et puis la photo qui est, ou la gravure qui est

Marianne : Oui, suivant les couleurs qui dominent.

Evelyne : Il fallait marier tout ça alors bon, bien ça donne un petit plus sur la déco, sur le mariage de peinture, de tout ça, et non tout ça …ça on le faisait une fois par semaine.

Ça, j’aimais bien.

Après j’ai fait aussi tout ce qui est bracelets, colliers en perles.

J’avais même commencé à faire des…enfin, j’avais appris des arbres à faire en perles mais bon j’ai arrêté, j’ai tout le matériel mais j’ai arrété.

Marianne : oh!

peut-être que tu le referas.

Evelyne : J’ai vu une exposition avec beaucoup de choses en perles.

C’est très très beau.

Des animaux, des fleurs, des…tout en perles comme si c’était une fleur naturelle mais en perles et c’était très très beau.

Alors, je voulais me lancer un petit peu là, mais bon j’ai du abandonner et…après comme association je …une fois tous les quinze jours, c’était le scrabble.

Marianne : Un autre domaine.

Evelyne : Comment ?

Marianne : Un autre domaine.

Evelyne : Voilà!

Marianne : Là, tu travailles avec ta tête.

Evelyne : Voilà!

Alors donc, il fut un moment j’étais prise du lundi au vendredi avec toutes ces associations et ça me plaisait beaucoup.

Marianne : Très bien.

A parler de tout ça, ça me rappelle ….

Evelyne : Surtout, la peinture sur porcelaine ça, j’ai eu mal au cœur de…d’abandonner d’un seul coup parce que j’ai fait pas mal de choses.

Marianne : Oh!

tu vas peut-être reprendre.

Evelyne : Oui, faut espérer.

Marianne : C’est une passion….

Faut espérer… Si tu le veux, tu le feras.

Comme moi, la peinture, ça fait oh ça fait bien trois ans… deux ans et demi, trois ans que j’ai arrêté.

Oh, pas faute de ne pas vouloir mais je ne peux pas mais donc il y a des priorités.

Evelyne : Le temps, oui.

Marianne : Oui mais, ça me manque.

Evelyne : Ça te manque aussi ?

Marianne : Cet été, pour la première fois depuis deux ans, j’ai eu envie de redessiner donc j’ai fait un petit dessin.

Oh, pas grand-chose mais … ce n’était pas de la peinture mais…quel plaisir !

Evelyne : Ce que je peux faire à la maison sans problèmes, c’est de la peinture sur porcelaine mais avec de la peinture décoration donc on ne peut pas manger dedans, bien sûr, et cuire dans le four traditionnel c’est possible.

Sauf que ce n’est pas alimentaire donc c’est en décoration là.

Et, j’ai fait aussi de la gravure sur verre.

Ou bien la peinture sur verre aussi mais cuire à la maison.

Ça c’est… en déco on peut le faire.

Et la gravure sur verre c’est pareil, il faut être très très minutieuse pour ne pas dépasser les…enfin, c’est très beau aussi.

Marianne : Oui, parce qu’après c’est à jeter.

Evelyne : Ah!

oui, le petit coup de pinceau, ça se voit… petit, petit…

Marianne : Oui, tout ce qui est…quand l’on travaille avec les mains comme ça, c’est…

Evelyne : Ah!

bien, c’est le petit plus des fois qu’on a à la fin …oh, zut alors, on a des…bon bien c’est comme ça.

Marianne : Par exemple, moi, je fais de l’aquarelle.

Oh, il m’est arrivé oh, j’étais presque arrivée, j’avais presque finie donc cette aquarelle et une petite erreur… peut-être j’avais passé un peu trop de temps dessus parce qu’il est bien aussi d’en faire mais ne pas rester des heures dessus.

Evelyne : Parce qu’on a les yeux fatigués aussi pour…

Marianne : Et oui, la fatigue et puis on voit moins ou on veut trop accentuer quelque chose.

Donc enfin là je ne sais pas mais j’étais presque à la fin et j’ai fait une erreur qui…ça aurait pu passer mais pour moi, ce n’était pas… ça n’allait pas.

Evelyne : Quand on s’en aperçoit …

Marianne : Et le dessin…

Evelyne : Poubelle.

Marianne : Poubelle.

Donc, j’ai recommencé.

Evelyne : C’est pareil, la peinture sur porcelaine.

Quand c’était un beau dessin, des fleurs, des roses, tout un bouquet ou bien on veut toujours mettre un petit peu…un plus, à la fin.

Allez, un petit coup de pinceau par ci, un petit coup de pinceau par là et puis, non ça ne donne rien à la fin.

Marianne : Oui, surtout qu’il y a certain travaux comme ça que tu ne peux pas récupérer.

Evelyne : Ah!

non.

Marianne : Par exemple, l’aquarelle c’est un travail…

Evelyne : Bien, c’et pareil.

Marianne : A l’eau.

Là, tu ne peux pas récupérer, ça ne s’efface pas.

Evelyne : La peinture…tout le temps que ce n’est pas cuit, on peut récupérer mais bon il faut tout effacer et puis recommencer alors…Si on s’en aperçoit avant la cuisson, on peut y remédier mais avoir passer des heures à faire ça.

Marianne : Il faut arrêter, laisser un peu de temps et après recommencer.

Evelyne : Voilà!

et puis après recommencer.

Marianne : Mais c’est quand même enrageant.

Evelyne : Oui, quand…surtout que ça demande beaucoup d’attention, hein…mais c’est vraiment un plaisir de faire ça, c’est …ça, ça me plaisait vraiment beaucoup, beaucoup.

Marianne : Je pense que tu vas le refaire.

Evelyne : Oui.

Peut-être pas tout de suite, tout de suite après le travail parce que… bon.

Marianne : …te remettre dans le bain.

Evelyne : Voilà, dans le bain.

Peut-être refaire des déco à la maison pour pouvoir reprendre petit à petit la peinture.

Marianne : Oui, un appartement bien décoré que ce soit avec…bien ce style là, des assiettes ou des vases en porcelaine ou des tableaux, ça habille un appartement.

Evelyne : C’est sûr.

Marianne : Quand tu vois tous les murs nus…

Evelyne : Il y a beaucoup de choses qu’on peut faire.

Marianne : Ce n’est pas, ça n’a pas beaucoup de caractères.

Evelyne : Même des assiettes de décoration, car elles sont déjà travaillées et puis tu finis à décorer avec la peinture, c’est beau.

C’est beau, et même pour présenter à table mais il ne faut pas mettre la peinture à l’intérieur de l’assiette ou du plat extérieur.

C’est très très beau.

Marianne : Bien, j’attends avec impatience de voir ce que tu as fait.

C’est pour le mariage de ta fille ?

Evelyne : Pour le mariage de ma fille.

J’ai bien… oh, là, j’ai bien fait cent vingt petites coupelles pour mettre les dragées.

Bien, toutes biens réussies, tout le monde a été, j’ai été…

Marianne : Quand tu y penseras.

Evelyne : Oui.

Et j’ai même fait le collier pour le mariage et le bracelet.

Alors donc, c’est que ça lui plaisait, c’est que c’était bien fait parce que pour le mariage il faut quand même quelque chose de beau.

Alors…

Marianne : Et bien tu me feras voir ça.

Evelyne : Et bien aussitôt que j’y pense.

Maintenant, à la rentrée et je te prépare quelque petites choses que j’ai faites.

J’ai même fait les petites assiettes pour… au potage, dessert pour mes petits enfants.

Ils ont chacun…quand ils viennent à la maison, ils ont chacun leurs petites assiettes avec des petits bonhommes dessus, des petites…et puis, j’ai fait tant de choses, sur des petits services de porcelaine.

Pas mal de titi pour ma fille.

Marianne : Une fan de titi ?

Evelyne : Ah!

une fan de titi.

Elle aimait les titis.

Alors, la surprise… je lui ai fait des petits bols…

Marianne : C’est titi et grominet ?

Evelyne : Je n’ai pas fait grominet, j’ai fait titi.

Elle ne voulait que les titis.

J’ai fait tout un petit service de café, sous-tasses, le plat pour le gâteau en titi.

Marianne : Wow !

Evelyne : Alors donc, la surprise totale pour elle.

Marianne : Très bien.

Bien, Evelyne…

Eveyleuyne : Bien Marianne, je te remercie

Marianne : C’était très agréable.

C’est moi qui te remercie.

C’était très agréable de t’entendre et çà…

Evelyne : Ça te fait revivre aussi les moments passés à tes aquarelles ?

Marianne : Oui, j’y retournerais, j’y retournerais aussi parce que…

Evelyne : Et je penserais à toi si je reprends la peinture un jour.

Marianne : Oui, tu y retourneras, il faut c’est…quand c’est une passion bon, il y a des moments, il y a des fois, il faut …bien il y a des priorités.

Evelyne : Oui, bien oui, là…je n’avait pas le choix que d’arrêter.

Marianne : Et puis, maintenant que tu auras plus le temps et bien ta passion…

Evelyne : Et puis, là il y a encore quelques années, alors…

Marianne : Oui.

Evelyne : Oui parce que bon c’est à tout âge qu’on peut aller là donc…

Marianne : Oui, il n’y a pas d’âge.

Et bien je te remercie.

Evelyne : Je t’en prie.

Marianne : Au revoir Evelyne, et passe une bonne journée.

Evelyne : Et toi pareillement.

Au revoir Marianne.

Leave a Comment

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s